Dossier  
 
 

Document d'orientation de la table de prévention suicide du Regroupement des organismes de base en santé mentale de Mauricie/Centre-du-Québec
30 janvier 2014
RUBRIQUES

Dispositif communautaire de la prévention du suicide en Mauricie/Cente-du-Québec

_________________________________________

Les organismes de la Table de prévention du suicide du ROBSM (par ordre chronologique d'implantation)
_________________________________________

L'esprit communautaire en prévention du suicide
_________________________________________


 

LES ORGANISMES DE LA TABLE DE PRÉVENTION DU SUICIDE DU ROBSM (par ordre chronologique d'implantation)
Voir carte

Implantés dans des milieux inégaux démographiquement et très distincts par leur profil socio-économique, les cinq centres forment l’armature principale du dispositif de prévention suicide en Mauricie/Centre-du-Québec, chacun présentant des traits caractéristiques façonnés à travers de longs processus historiques. Mais tous ont en commun un degré élevé de mixité de l’habitat (entendre ici le partage de l’espace urbain, périurbain et rural). Entre autres, la rive nord du fleuve se signale par son assemblage urbain plus concentré, la rive sud par l’ampleur de son aménagement rural et de son activité agricole.

Trois centres de prévention déploient leurs activités sur la rive nord du Saint-Laurent. Le Centre prévention suicide les Deux Rives (CPS2R) a pour assise principale l’aire urbaine étendue de Trois-Rivières forte de quelque 200 000 habitants, dont environ 135 000 pour la ville elle-même. C’est le pôle urbain le plus massivement concentré du vaste territoire Mauricie/Centre-du-Québec, sa large frange périurbaine débordant sur la proche rive sud du fleuve. Le Centre dessert aussi l’espace rural jalonné de petites agglomérations, qui sur les deux rives du fleuve s’étire en amont et en aval de pôle trifluvien avec lequel il évolue en étroite relation. Au total, le CPR2R de Trois-Rivières dessert environ 235 000 habitants. En retrait de Trois-Rivières dans l’axe du Saint-Maurice, œuvrant depuis Shawinigan, le Centre prévention suicide Centre-de-la--Mauricie/Mékinac (CPSCMM) couvre la ville et sa proche agglomération, une soixantaine de milliers d’habitants, et les autres localités du moyen Saint-Maurice, de chaque côté de la rivière. L’ensemble à la fois urbain et rural avoisine les 80 000 habitants. Le troisième centre de la Mauricie, le Centre Prévention Suicide du Haut St-Maurice (CPS du Haut St-Maurice), occupe, lui, une position tout à fait singulière. Établi à La Tuque, en plein milieu forestier, loin de l’habitat principal des rives du Saint-Laurent, il dessert une quinzaine de milliers d’habitants répartis essentiellement entre la petite agglomération urbaine d’un peu plus de 10 000 habitants, et les communautés amérindiennes implantées à distance les unes des autres, plus haut dans l’axe du bassin hydrographique du Saint-Maurice. Deux centres se partagent la plus grande partie du territoire du Centre-du-Québec. Le Centre d’écoute et de prévention du suicide de Drummondville (CEPS Drummond) œuvre auprès d'environ 95 000 habitants, dans la ville, qui en dénombre environ 75 000, et dans son espace de rayonnement tout autour, où alternent les champs et de petites agglomérations. Le Réseau de prévention suicide des Bois-Francs (RPS Bois-Francs) œuvre depuis Plessisville dans la zone d’influence de Victoriaville, laquelle s’étend aux communautés rurales et aux petites agglomérations urbaines dans un court rayon autour du centre urbain; l’ensemble s’élève à quelque 90 000 habitants, dont la moitié à Victoriaville.

Deux autres organismes complètent le dispositif communautaire de prévention du suicide de Mauricie/Centre-du-Québec. Ce sont, d’une part, l’Accalmie, qui, à Trois-Rivières, accueille en hébergement et encadre des personnes en crise suicidaire aiguë, et, d’autre part, l’Association des endeuillés par suicide De la Traverse (AES De la Traverse), un organisme formé de bénévoles, dédié à l’entraide selon le principe des pairs aidants. 

Les sept organismes de la table de prévention du suicide du ROBSM sont membres de l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS).

 

 

 
Copyright © 2013 ROBSM
Accueil | Lexique | Dossiers | Cartes | Continnum | Crédit | Nous joindre